/ avril 2, 2020/ CORPS CONFINÉ, CORPS RETROUVÉ, L'ARBRE À PALABRES


Cher’z ami.e.s,

Sauf si vous êtes un.e indécrottable rebelle (et que vous faites comme si de rien n’était), ou que vous vivez dans une bulle à l’abri des nouvelles du monde, vous n’êtes pas sans savoir que les temps sont agités, voire turbulents pour beaucoup d’entre nous, et que le “confinement” que nous vivons en Suisse et au-delà risque de durer encore quelques temps.

Si vous avez la chance d’être confinés en bonne compagnie, voici de quoi se faire du bien, simplement revenir à soi, en toute simplicité.

Ainsi, dans la série “se faire du bien chez soi sans chichi (et sans écran)”, je vous présente aujourd’hui :

LA TECHNIQUE DE LA MÉTAMORPHOSE selon Gaston St Pierre

Une approche d’apparence très “simple”, mais infiniment subtile et délicate.

Pour la faire TRÈS brève (les puristes dont j’aurais tendance à être me pardonneront, je l’espère), il s’agit ici, sur un plan purement “technique” d’effectuer un simple effleurement de la zone réflexe de la colonne vertébrale sur les pieds, les mains et la tête (zone du schéma prénatal). Sur un plan plus “intérieur”, il s’agit d’une sorte de méditation à deux, une méditation sans but, sans intention, sans “vouloir”. Il s’agit de se mettre en mode d’accueil, de réceptivité, de non-vouloir et de simplement offrir un espace à ce qui veut se passer.

Pour l’historique, les aspects techniques, la philosophie, n’hésitez pas à visiter le site de Janick Noverraz, précieuse formatrice de longue date : https://laurore.com.

A noter que cette petite brochure qu’elle a rédigée est également un petit trésor de sagesse à l’attention de tout “métamorpheur” en herbe
https://lauroreweb.files.wordpress.com/2019/08/texte-1.pdf

Le temps créé pour ce partage mêlé à cet esprit et à ce toucher si simple en apparence est idéal pour retrouver un espace neutre où notre être essentiel originel peut émerger, avec, comme pour toute méditation, une foule d’effets secondaires, généralement assez bienvenus sur le stress, les tensions, les peurs et les confusions et blessures diverses.

Le but n’est pas ici de “changer” quoi que ce soit, mais d’offrir un espace propice à la “guérison”, à la “mutation”, à la “transformation”, soutenir l’élan de vie et de transformation, accompagner en silence la métamorphose qui voit organiquement la chenille se transformer en papillon.

J’ai beaucoup fouillé dans le net pour vous dénicher une démo complète et bien fichue afin que vous puissiez VOIR les mouvements et les zones concernées. Malheureusement, je n’ai rien trouvé en français. Et ce n’est pas faute d’avoir cherché. Alors si vous n’êtes pas anglophone, coupez le son et contentez-vous des images ; ça fera très bien l’affaire aussi.

Contrairement à la vidéo ci-dessus, il s’agit d’être assis perpendiculairement au “massé” et non en face de lui. Il n’y a pas besoin de le “surveiller” du regard pour guetter ses réactions ou son absence de réaction ;). Tout cela se fait en toute simplicité, uniquement par un léger effleurement en petites cercles tout le long de la zone réflexe de la colonne vertébrale (voir la brochure et la vidéo ci-dessus). Une vingtaine de minutes par pied, et attendre entre 5-7 jours entre chaque séance de préférence.

Pour trouver les zones à toucher plus précisément, voici quelques schémas et illustrations. Mais, encore une fois, vous trouverez d’autres précisions dans la brochure ci-dessous :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

L’idée est vraiment d’effectuer un simple effleurement du bout des doigts, surtout sur les pieds et les mains. Sur la tête, on touche à peine un peu plus “fort”, car il y a la couche de cheveux à traverser la plupart du temps, mais ça reste un toucher très très léger.

Pour ce qui concerne le gros orteil (pied) et le pouce (main), on va toucher/prendre entre deux doigts la base de l’ongle de chaque coté sans pression, juste un contact léger.

Là encore, aucun risque de vous “tromper”, aucune limite d’âge, aucune contre-indication, juste un gros risque de vous faire beaucoup de bien. Seul hic, il faut être confiné à deux (au minimum). Si vous avez cette chance-là, pas d’excuse ! En général, les enfants adorent, recevoir autant que donner…. Mais ce sera à eux de décider de la durée, qui peut varier d’un pied à l’autre, d’une fois à l’autre.

Allez, faites-vous plaisir, respirez, et savourez…….

Je nous souhaite à tous une délicieuse métamorphose.

A bientôt pour la suite!

Anna

PS 2 : Oui, promis, bientôt je vous parlerai de la réflexologie, mon premier grand amour en santé naturelle, mais comme c’est un brin plus “technique”, ça ne rentre pas vraiment dans le cadre de cette petite série-confinement. donc patience 😉


 

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.