/ juin 6, 2021/ LETTRE D'INFO MENSUELLE

| JUIN 2021 |

Bien chères et chers,

Une fois de plus, je m’y prends un peu à la dernière minute pour vous écrire. Ces derniers mois ont été assez bousculants à tant de niveaux, mais… je suis debout, plus solide que jamais, semble-t-il. Peut-être évoquerai-je plus longuement tout cela dans les mois à venir, mais pour l’heure, je peux juste honorer tout le chemin parcouru depuis cette petite fille hyper éponge, impressionnable et timide et honorer la (re)construction intérieure qui s’est faite. En effet, ces derniers mois, j’ai la chance d’avoir pu tester les fondations, et tous les crash-tests ont montré au final des résultats rassurants : la bâtisse est solide !

Une des épreuves qu’il m’a été donné de traverser en ce début d’année est la perte de celui qui a contribué à me donner la vie. Une étape que je savais inéluctable, inévitable. Mais vivre ce moment unique en son genre, dans la conscience, regarder la mort qui s’en vient, droit dans les yeux, droit dans le coeur, est une étape éprouvante à tant de niveaux, certes, mais qui m’a certainement fait grandir, voire transformée, comme aucune auparavant, et dieu sait qu’il y en a eu :).  Un ami de longue date me disait il y a quelques temps qu’il ne m’avait jamais vue ainsi, avec un tel aplomb. Solide. Ancrée. Droite… Et si je suis honnête….moi non plus…

Et si ce temps de séparation irréversible qu’est la mort du corps physique n’était finalement rien d’autre qu’une initiation, une initiation (presque) comme une autre, pour le mourant comme pour le (sur)vivant ?

Pour ma part, après une vie passée à chercher à faire la paix avec mon histoire, pour “ne pas se quitter fâchés”, aujourd’hui, je me sens heureuse et reconnaissante de pouvoir dire “mission accomplie”.

Et chaque matin le soleil continue à se lever, les oiseaux à chanter et les enfants à s’ébrouer bruyamment dans la cour. Embrasser, ce qui se présente, tout, tenter, autant que possible, et noter, avec reconnaissance, que la vie continue… inexorablement, matin après matin, rencontre après rencontre. Le soleil et la chaleur sont de retour, et mon corps et mon coeur sont tout heureux de ces retrouvailles. Parallèlement, je note aussi comme il est difficile encore parfois, par vagues, de prendre la parole, le téléphone, le clavier… comme une envie de repli, de trop-plein à laisser écouler en silence…..en patience…..en douceur…

Bref, comme toujours, simplement écouter, oui, être présent… et accueillir. Tout. Laisser vibrer la peine lorsqu’elle trouve moyen de se manifester, laisser vibrer la joie et l’insouciance quand elles prennent la “peine” de se manifester elles aussi, heureusement souvent. Laisser la vie continuer à vivre, à frémir, à caresser la peau et le coeur. Offrant la bienvenue à ce qui est. Exactement tel que c’est. Une totale bienvenue !

A propos de “bienvenue”, j’ai toujours connu mon père accueillant, tellement ! Quel plus bel hommage lui rendre donc aujourd’hui que de continuer à accueillir ?!

Ainsi, dans cet accueil qui s’est poursuivi, qui se poursuit, ce printemps a été – malgré tout – assez créatif. Après les jeûnes accompagnés, qui ont vu de belles, de très belles rencontres et de très beaux chemins de guérison se dessiner, je suis toute heureuse de voir le cycle “Nos parts élémentaires ” avoir envie de prendre plus de place, et sortir du cadre strictement individuel.

Nos parts élémentaires aujourd’hui, c’est un cycle de 6 rencontres de 3h que je vous propose en ligne. Un intensif de 3 semaines, les mercredis soir et dimanches matin de ce mois de juin, pour parler de nos fondations, des éléments “fondamentaux” de notre construction intérieure.

6 rencontres où nous parlons :

  • de terrain et d’équilibre ;
  • d’éléments telles que les visions ayurvédique, jungienne, soufie ou chamanique de notre construction et de notre équilibre psycho-énergétique autant que physiologique ;
  • de chakras, d’ennéagramme, des 4 archétypes fondamentaux de Jung utilisés par exemple dans le Shadow Work/Travail de l’ombre, des 5 éléments, des familles intérieures, etc.

Ce cycle s’adresse à toute personne en chemin, en quête de guérison ou de « réparation » intérieure, car plus de conscience = plus de sécurité = plus de vitalité = plus de liberté

Outre les aspects théoriques, une large place est laissée aux questions et aux partages autour de situations personnelles, dans un cadre intime, respectueux et léger à la fois, de 8 participant.e.s maximum.

Pourquoi rejoindre le cycle ?
Pour mieux se connaître, pardi !

  • Mieux se connaître, pour mieux se (re)construire, pour mieux “s’adapter” aux changements, faire face à la houle avec des ressources nouvelles.
  • Mettre en lumière de nos ressources, soutenir nos points forts et renforcer ceux qui sont plus fragiles, voire absents.
  • Gagner une vision globale de la notion d’équilibre, pour la santé du corps autant que celle de l’esprit.
  • Gagner en discernement pour éviter les pièges de notre mental et les chausse-trappes relationnelles, qui ont un impact si délétère sur tout notre édifice intérieur, responsable de notre santé physique autant que psychique et émotionnelle.

Des outils et pratiques issues de divers horizons, seront proposées tout au long du cycle afin de soutenir l’autonomie de chacun. Un accompagnement personnel est possible en cas de besoin en cours de cycle ou par la suite, si souhaité.


NOS PARTS ÉLÉMENTAIRES
>>  Séance présentation & Q/R | ME 9 juin 2021, 20h-21h, en ligne  <<

>>  Prochain cycle en ligne | DI 13 juin 2021, à 9h30, en ligne  <<


A part ça, vous dire qu’il est encore temps d’envisager un “petit” jeûne accompagné avant l’été, histoire de faire de l’ordre, de la place, dans nos coeurs et dans nos corps. Vu les touchantes expériences de ces derniers mois, je ne peux que me réjouir des prochains accompagnements.


JEÛNE ACCOMPAGNÉ
>>  Séance de présentation & Q/R | LU 14 juin 2021,20h-21h, en ligne  <<


A la joie de vous retrouver aux portes de cet été naissant,

Avec mes vivantes salutations,

Anna-Maria