/ juillet 16, 2018/ L'Arbre à Palabres

à ceux qui parlent de lendemains qui chantent
mais qui n’apprennent pas de chansons
à ceux qui construisent des murs autour des cimetières
parce qu’ils ont peur que les morts s’évadent
à ceux qui ne croient plus au père noël
parce qu’ils ont passé la soirée avec lui
à ceux qui ont fait une fois dans leur vie une transgression et en sont devenus les anciens combattants
à ceux qui se disent psychologues
mais ne s’interessent pas aux âmes
à ceux qui se disent politiques
mais n’ont pas étudié l’idée du bonheur
à ceux qui se croient poètes
parce qu’ils disent bonjour en faisant la gueule
à ceux qui sont devenus virils
en écoutant le journal parlé
à celles qui se servent de féminisme
pour oublier d’être femme
aux prêtres qui ont croisé dieu
mais ne l’ont pas reconnu
aux anarchistes
qui se sont inscrits à une fédération
à ceux qui se mettent au coin tout seuls
à ceux qui ne se rappellent leurs désirs
que s’ils en consultent la liste
à ceux qui parlent de fraternité
dans des voitures blindées
à ceux qui parlent de sagesse
sans avoir eu l’expérience de la douleur
à ceux qui ont peur de leur ombre
même quand il pleut
à ceux qui croient que pour créer la paix
il suffit de faire la guerre
à ceux qui croient que la maitrise
c’est le droit de ne plus rien apprendre
à ceux et celles qui pratiquent l’amour
comme une tentative de meurtre
à ceux qui aboient
quand les chiens leur parlent
aux orphelins de toute obédience
aux fétichistes sans accessoires
aux racistes qui aiment les arcs-en-ciel
aux magistrats dyslexiques
aux utopistes paresseux
aux vieillards sans courtoisie
aux fillettes sans chocolat
ohé les mecs
salut les filles
alléluia et vigilance
c’est aujourd’hui que ça s’arrange

Pierre Debauche
1930-2017

Leave a Comment