/ février 13, 2020/ 24 Heures de méditation, L'ARBRE À PALABRES, Nature & écologie, Sagesse & beauté



Joaquin Phoenix’ 2020 Oscars’ acceptance speech

I’m full of so much gratitude now. I do not feel elevated above any of my fellow nominees or anyone in this room, because we share the same love – that’s the love of film. And this form of expression has given me the most extraordinary life. I don’t know where I’d be without it.

But I think the greatest gift that it’s given me, and many people in [this industry] is the opportunity to use our voice for the voiceless. I’ve been thinking about some of the distressing issues that we’ve been facing collectively.

I think at times we feel or are made to feel that we champion different causes. But for me, I see commonality. I think, whether we’re talking about gender inequality or racism or queer rights or indigenous rights or animal rights, we’re talking about the fight against injustice.

We’re talking about the fight against the belief that one nation, one people, one race, one gender, one species, has the right to dominate, use and control another with impunity.

I think we’ve become very disconnected from the natural world. Many of us are guilty of an egocentric world view, and we believe that we’re the centre of the universe. We go into the natural world and we plunder it for its resources. We feel entitled to artificially inseminate a cow and steal her baby, even though her cries of anguish are unmistakeable. Then we take her milk that’s intended for her calf and we put it in our coffee and our cereal.

We fear the idea of personal change, because we think we need to sacrifice something; to give something up. But human beings at our best are so creative and inventive, and we can create, develop and implement systems of change that are beneficial to all sentient beings and the environment.

I have been a scoundrel all my life, I’ve been selfish. I’ve been cruel at times, hard to work with, and I’m grateful that so many of you in this room have given me a second chance. I think that’s when we’re at our best: when we support each other. Not when we cancel each other out for our past mistakes, but when we help each other to grow. When we educate each other; when we guide each other to redemption.

When he was 17, my brother [River] wrote this lyric. He said: “run to the rescue with love and peace will follow.”

Discours d’acceptation de Joaquin Phoenix aux Oscars 2020

Je suis plein de gratitude maintenant. Je ne me sens pas élevé au-dessus de mes collègues nominés ou de qui que ce soit dans cette salle, car nous partageons le même amour – c’est l’amour du cinéma. Et cette forme d’expression m’a donné la vie la plus extraordinaire. Je ne sais pas où je serais sans ça.

Mais je pense que le plus beau cadeau qui m’ait été donné, et beaucoup de gens dans [cette industrie] est l’occasion d’utiliser notre voix pour les sans-voix. J’ai pensé à certains des problèmes pénibles auxquels nous sommes confrontés collectivement.

Je pense que parfois nous ressentons ou on nous faire croire que nous défendons des causes différentes. Mais pour moi, je vois des points communs. Je pense que si nous parlons d’inégalité entre les sexes ou de racisme ou de droits des queer ou de droits autochtones ou de droits des animaux, nous parlons de la lutte contre l’injustice.

Nous parlons de la lutte contre la croyance qu’une nation, un peuple, une race, un sexe, une espèce a le droit de dominer, d’utiliser et de contrôler une autre en toute impunité.

Je pense que nous sommes devenus très déconnectés du monde naturel. Beaucoup d’entre nous sont coupables d’une vision égocentrique du monde, et nous pensons que nous sommes le centre de l’univers. Nous entrons dans le monde naturel et nous le pillons pour ses ressources. Nous nous sentons en droit d’inséminer artificiellement une vache et de voler son bébé, même si ses cris d’angoisse ne laissent aucune place au doute. Ensuite, nous prenons son lait qui est destiné à son veau et nous le mettons dans notre café et nos céréales.

Nous craignons l’idée d’un changement personnel, car nous pensons que nous devons sacrifier quelque chose; abandonner quelque chose. Mais les êtres humains, à leur meilleur, sont si créatifs et inventifs, et nous pouvons créer, développer et mettre en œuvre des systèmes de changement qui sont bénéfiques pour tous les êtres et l’environnement.

J’ai été un scélérat toute ma vie, j’ai été égoïste. J’ai été parfois cruel, quelqu’un avec qui il était difficile de travailler, et je suis reconnaissant à tant d’entre vous dans cette salle de m’avoir donné une seconde chance. Je pense que c’est là où nous sommes à notre meilleur: lorsque nous nous soutenons les uns les autres. Pas quand nous nous ignorons mutuellement à cause de nos erreurs passées, mais quand nous nous aidons mutuellement à grandir. Quand nous nous éduquons les uns les autres; lorsque nous nous guidons mutuellement vers la rédemption.

Quand il avait 17 ans, mon frère [River] a écrit ces paroles. Il a dit: “Allez à la rescousse avec amour et la paix suivra.”

 

Share this Post

Leave a Comment