/ mars 14, 2020/ LETTRE D'INFO MENSUELLE


| MARS 2020 |

Bien chères, bien chers,

En ces temps de panique virale, il semble nous être demandé de revenir en notre centre, de ralentir, de nous arrêter, de nous installer dans l’oeil de notre cyclone intérieur, ne pas nous laisser entraîner dans la violence de la tempête et nous ancrer dans cet espace intime ; pour aller y puiser la force et la clarté pour tenir le choc et agir en conséquence, en conscience, avec clarté et pertinence, le moment venu.

Tel Gandhi qui, au coeur de son légendaire combat non-violent, se réservait une journée complète de silence et de retraite, pour “se mettre à jour” et y voir plus clair quant aux prochaines étapes ; tel Gandhi, apprenons à nous arrêter intérieurement, à appuyer sur le bouton pause, faire un jeûne social, mental et digestif, afin de laisser au corps, au coeur et à notre esprit l’espace et le temps dont ils ont besoins pour se régénérer.

Tel tout organisme vivant, tel le sol vivant qui nous accueille sur cette Terre, notre corps et notre coeur ont besoin de repos, de pauses, de nourritures physiques, psycho-affectives et spirituelles saines, d’un espace de régénération pour leur permettre de retrouver leur équilibre propre, pour offrir ensuite des fruits et récoltes généreuses à la communauté.

Et si, tel Gandhi – et tant de sages, activistes ou non, avant et après-lui, nous aussi nous consacrions à nouveau, intentionnellement et “consciencieusement”, du temps au « repos », au retrait de l’agitation du monde, plutôt que de nourrir constamment le flot d’agitations quasi constant et de vagues émotionnelles diverses, qui ne font que nourrir le stress, l’insécurité, et la sensation de “manque” ?

Sous des atours d’apparentes joie et liberté, nous sommes tellement prompts à nous mentir et à nous faire croire que nous sommes au top, plus forts, plus sensibles, plus sages, plus plus plus. Oubliant ou évitant ainsi soigneusement de regarder ce qui se cache derrière ces masques, ces jeux, ces prétentions.

De même, sous des formes d’apparence fragiles, notre être recèle souvent des forces et de ressources insoupçonnées, qui ne demandent qu’un peu d’espace et d’attention pour se déployer.

Dans les jours qui viennent, en plus des cercles et retraites déjà agendés, un programme étoffé de rencontres en cercles en forêt et en yourte est en cours de finalisation, et sera annoncé au compte goutte, au fur et à mesure des confirmations de dates, en tenant compte du ralentissement général provoqué par notre nouveau compagnon, j’ai nommé M. le virus….

Mais surtout, je suis en train de mettre en place les derniers aspect techniques afin de pouvoir commencer rapidement à proposer diverses rendez-vous qui mijotaient depuis quelques mois et qui seront proposées en ligne exclusivement. Tout semble arriver enfin à maturation, comme si cette vague virale semblait accélérer le mouvement.

Last but not least, une GRANDE surprise est en train de se tricoter pour le weekend du 31 octobre/1er novembre ! Save the date !! (non, ce n’est pas de la danse, c’est encore plus beau 🙂 )

Bienvenue au coeur du silence, qui libère le corps et le coeur !
Bienvenue dans ces moments de rencontres avec le vivant !
De coeur à coeur.
Namaste
🙏🏼

Anna-Maria


 

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.