/ juin 8, 2020/ CHRONIQUES, LETTRE D'INFO MENSUELLE


| JUIN 2020 |

Bien chères et chers,

Voilà ! Nous voici presque arrivés de l’autre côté du rivage. Presque, car au vu des bouleversements en cours et à venir, nous n’avons probablement pas fini de vivre quelques secousses sur notre embarcation, sur un plan collectif, tout du moins.

J’espère sincèrement que de votre côté, vous avez pu être épargnés par la douleur, le deuil et la souffrance. Même si l’incendie laisse aujourd’hui place à une terre « vierge » prête à renaître, fertilisée par les flammes et les cendres, waow quelle traversée ce fut!

De mon côté, je me sens emplie de gratitude d’avoir été épargnée à ce point. La mort a frappé bien sûr, suffisamment proche pour qu’on la sente passer … et suffisamment loin pour que mes très très proches soient épargnés. Avec tout ça, je dois avouer que j’étais arrivée à un stade de saturation de tout : de peurs, de tristesses, de colères, de rages parfois, d’informations, d’infox, de rires, de discussions intenses, de riches petits plats. Bref saturé, mon corps s’est relancé dans un petit jeûne que je viens de rompre, au jour 16… Et de constater encore une fois, comme le disait une amie : « ce jeûne, quel puissant instrument! ». Oui, pour remettre les compteurs à zéro, faire le point, se dépouiller de l’intérieur et créer à partir d’un endroit plus tranquille et serein.

Me revoici donc, après ce temps d’épure, de clarification et de création, alors que la vie reprend son cours (a)normal, avec toujours plus d’envie de me plonger dans le vert, et toujours moins d’envie d’avaler des kilomètres sur les routes, avec quelques questionnements existentiels, et surtout l’élan pour la mise en place du (re)nouveau et de l’espace pour accueillir tous les cadeaux.

En matière de cadeaux, j’en ai reçu quelques-uns magnifiques ces derniers temps, notamment sous forme de rencontres : les rencontres en ligne, en groupe ou en individuel, se sont révélées particulièrement belles et m’ont convaincue de poursuivre ce format, au moins en partie, afin de permettre à plus de participants d’en profiter, quelque soit le périmètre géographique, sans contrainte de temps ni de déplacement. Ainsi rassembler des participants du Valais, de Genève, d’Angleterre, de France ou de Belgique, n’est plus un problème, et est d’une richesse très particulière dans un groupe…

J’ai également reçu le cadeau de découvrir un lieu très spécial pour nos journées silence & guérison qui combine yourte, rivière, forêt et cascade. J’en suis infiniment reconnaissante. Je vous en dis plus tout à l’heure.

Et alors que le projet me trottait dans la tête depuis décembre dernier, voilà que les 24 heures de méditation se sont mises en place presque d’elles-mêmes. Elles prennent déjà une belle forme, et – c’est confirmé – elles verront le jour les 31.10-1.11.2020 à Genève, pour le 5ème anniversaire de ce qui fut une nuit mémorable en 2015. Mais là encore, je vous en dirai plus dans quelques semaines, quand tout sera enfin présentable.

CONTINUONS A PRENDRE SOIN DE NOUS !

Donc, en attendant l’automne, et la reprise espérée des retraites, oui, continuons à prendre soin de nous, des nôtres, et des autres… Prenons soin de cet espace intérieur, si délicat et qui a été si malmené ces derniers temps pour beaucoup. Prenons soin de ces blessures qui émergent, ou qui suintent depuis trop longtemps, de cette « force » devenue dureté et qui se transforme peu à peu en raideur. Ne perdons pas le lien avec cet intime qu’il nous a été donné de retrouver ni avec cet appel au « changement » qui nous appelle si fort.

A très bientôt, pour la suite de cette aventure humaine, si riche de défis et d’enseignements, sur le chemin de la guérison et de la transformation.

Prenons soin !

Anna-Maria


Lire la newsletter complète