/ juillet 21, 2020/ CHRONIQUES, LETTRE D'INFO MENSUELLE


| JUILLET 2020 |

Bien chères et chers,

Force est de constater que cet été a une odeur très spéciale. Les bruits sont différents, les rythmes, les regards, le stress et l’agitation ont une saveur différente, avec un arrière-goût de « à quoi bon » peut-être pour certains ou de « j’en peux plus » pour d’autres. Dans mon environnement, les plus jeunes semblent plus nerveux et les plus anciens plus anxieux. Et peut-être est-ce le revers de la mème pièce, une peur sourde, tapie dans l’ombre ?

Quant à moi, je suis confrontée à une foule de réflexions éveillées par mes échanges avec amis, stagiaires, élèves. Je suis ébahie par la propension, l’aisance avec laquelle notre mental parvient à quasiment constamment « négocier » avec le réel. La puissance du déni ou de la contorsion. Ou cette croyance qu’il suffit de « vouloir » pour « pouvoir ». Dans nos relations, nos sensations, les symptômes que notre corps bienveillant illumine pour nous, les choix que nous sommes amenés à faire dans le travail ou nos relations affectives par exemple. Ma leçon 2020 semble de toute évidence être « cesser de négocier avec le réel »! Et vous, qu’est-ce que vous apprennent ces temps si particuliers sur votre propension à négocier avec le réel ?

« AGENTE DE LIBÉRATION »

Il y a quelques jours, une femme que j’accompagne depuis quelques temps m’a fait ce compliment touchant : « Tu es une vraie agente de libération » ! Si je peux servir au moins à ça dans cette vie, c’est déjà bien :). Ainsi, alors que les rencontres en groupe seront rares cet été, déménagement oblige, les soins et accompagnements individuels – en ligne – EUX, se poursuivent en tout temps ! 𝑷𝒂𝒓𝒄𝒆 𝒒𝒖𝒆 𝒍𝒂 𝒗𝒊𝒆 𝒆𝒔𝒕 𝒑𝒍𝒆𝒊𝒏𝒆 𝒅𝒆 𝒅𝒆́𝒇𝒊𝒔, 𝒒𝒖’𝒊𝒍 𝒆𝒔𝒕 𝒑𝒂𝒓𝒇𝒐𝒊𝒔 𝒅𝒊𝒇𝒇𝒊𝒄𝒊𝒍𝒆 𝒅’𝒂𝒇𝒇𝒓𝒐𝒏𝒕𝒆𝒓 𝒔𝒆𝒖𝒍.𝒆.

A la joie de vous retrouver bientôt, dans l’assise, dans le partage, dans la forêt et les échanges. De coeur nu à coeur nu, avec cette soif de vérité et d’authenticité à étancher.

Continuons à prendre soin !

Avec mes très chaleureuses pensées,

Anna-Maria


Lire la newsletter complète