/ mars 20, 2020/ L'ARBRE À PALABRES, Sagesse & beauté


« Notre plus grande peur est la peur d’aimer.
Toute souffrance a commencé par l’amour;
l’amour bafoué, renié, ignoré.
L’abandon ou les cris dans une chambre d’enfant.

Si c’est cette peur qui nous fait souhaiter construire
un univers où nous n’aurons plus peur
– où régnera une atmosphère de sécurité –,
alors l’impulsion créatrice n’est pas la bonne.
Si c’est la peur qui nous fait rêver d’un monde sans violence,
nous y programmons aussitôt la violence.

“Qui préfère la sécurité à la liberté
aura vite fait de perdre les deux.”

Il faut sortir de l’illusion sécurisante.
L’amour, par nature, met en danger.
L’amour nous emporte au large,
loin des estuaires et des ports de plaisance.
Il décoiffe les anxieux, les craintifs, les inquiets. »

Christiane Singer
“N’oublie pas les chevaux écumants du passé”


 

Share this Post

Leave a Comment