/ janvier 7, 2020/ NL


| JANVIER 2020 |

En individuel ou en groupes, j’accompagne les êtres qui en font la demande sur leur chemin de guérison et de transformation.

Dans les temps si agités et troublés (troublants) que nous traversons tant au niveau collectif qu’au niveau si personnel de notre quotidien, Il est de plus en plus essentiel, voire vital, de retrouver notre espace intime, et de se réapproprier des outils, simples et profonds à la fois, pour sortir de l’épuisement et de la confusion ; il devient urgent de mettre en lumière nos chemins de “perdition intérieure” pour retrouver notre boussole intime dans la forêt des relations et rencontres qui nous sont proposées continuellement.

Invitation est faite ici à emprunter un nouveau chemin, orienté vers le soin de notre intimité, la régénération et la transformation intérieure ; pour “prendre soin de notre capital” plutôt que de le dilapider aveuglément et passer son temps à “éteindre les incendies” et gérer les “drames”.

Voyageant avec aisance entre le monde des profondeurs et de la joie partagée, spécialisée dans les situations de crises, dans les liens subtils qui unissent corps et esprit, coeur et corps, monde visible et invisible, plutôt qu’une thérapeute, une guérisseuse ou une enseignante, je me considère comme une simple accoucheuse, peut-être une éveilleuse ou, simplement, une accompagnatrice, sur un chemin qui mène à Soi.

Afin de continuer à prendre soin du lien intime qui unit notre monde intérieur et notre environnement “extérieur”, en 2020, de belles rencontres se profilent, entre silence, chant, danse, plantes sauvages et travail en nature. Des retraites, conférences-ateliers et cercles sont d’ores et déjà agendés, mais de nouveaux rendez-vous et retraites seront annoncés dans les semaines à venir. Gardez l’oeil ouvert ! Ou inscrivez-vous à la newsletter, c’est encore plus simple ;).

Et en attendant le plaisir de notre prochaine rencontre, n’oubliez pas, comme nous y invitais John Steinbeck : “Vis comme en mourant tu aimerais avoir vécu”

A bientôt, sur le chemin.

Et vive le “dépouillement personnel” !

Librement et joyeusement vôtre,

Anna-Maria Frusciante


 

Share this Post

Leave a Comment